Les 7 clés d’une expérience de recrutement marquante

Il ne suffit plus d’avoir un poste vacant pour attirer de bons candidats. A l’heure de la marque employeur et des médias sociaux, les recruteurs doivent prendre conscience que le candidat devient un véritable client de l’entreprise. Et qui dit client, dit expérience ! Alors, comment assurer la meilleure expérience possible ? Cet article vous livre 7 règles de base pour faire de votre processus de recrutement une véritable expérience marquante, à l’issue de laquelle le candidat n’aura qu’une envie : vous dire oui !

La guerre des talents est déclarée ! Attirer les meilleurs candidats a toujours été un véritable défi. Mais à l’heure actuelle, le challenge est plus complexe que jamais : alors que la marque employeur et le bouche-à-oreille jouent un rôle sans cesse croissant dans le recrutement, le rapport de force a changé. Le postulant n’est plus un simple candidat… Il est devenu un véritable client.

Un client compare plusieurs offres avant de se décider. Les meilleurs candidats reçoivent désormais des sollicitations de toute part, et ne sautent pas sur la première offre d’emploi venue.

Les clients se renseignent avant tout achat, et pour ça, ils utilisent de plus en plus les outils digitaux à leur disposition. Depuis quelques années, les candidats peuvent également accéder en quelques clics à des informations qui influenceront leur décision : évaluation globale de l’entreprise (Glassdoor), retour d’expérience des collaborateurs (LinkedIn)…

Mais si le candidat est devenu un client, qu’est-ce que ça implique ? C’est simple !

Le client est roi. Le candidat est un client. Donc le candidat est roi“. Il doit désormais être traité comme un client… Et son expérience de votre service se doit d’être irréprochable !

En effet, si l’expérience candidat est mauvaise, à quoi bon faire des efforts sur sa marque employeur, ses relations écoles ou son offre de recrutement ? Il manquera toujours l’essentiel. Au même titre que nous avons tous un jour renoncé à acheter un produit dans une boutique faute d’obtenir l’attention d’un vendeur, il y a de grandes chances pour que le candidat mette prématurément fin au process de recrutement si l’expérience lui déplait.

Alors, comment faire en sorte que ça n’arrive plus jamais ? Que les candidats qui postulent dans votre entreprise aient l’impression d’être traité de bout en bout comme des rois ? Comment faire d’un processus de recrutement pas folichon une expérience marquante ?

Cet article vous propose sept clés pour que les candidats ne gardent plus jamais un mauvais souvenir de cette fois où ils ont postulé dans votre entreprise… Qu’ils aient ou non été retenus pour un poste !

Minute ! L’expérience de recrutement, késako ?

L’expérience de recrutement, ou expérience candidat, est définie ici par Alexandre Pachulski (cofondateur de Talentsoft) comme “le sentiment ou l’impression qui va être généré par le fait de postuler au sein de l’entreprise. L’enjeu étant évidemment de donner envie au candidat d’aller plus loin, et de ne pas le dégoûter de par le chemin qu’on lui aura fait parcourir“.

L’expérience candidat est donc l’ensemble d’impressions et de sensations subjectives ressenties par le candidat tout au long du processus de recrutement.

La notion est très loin d’être limitée au premier contact entre le candidat et l’entreprise ; bien au contraire, l’expérience candidat se poursuit jusqu’à la fin du processus… Et même après, que le candidat ait été retenu (onboarding, expérience collaborateur, offboarding…) ou non (vivier, ré-activation pour un futur processus de recrutement…).

Pour bien comprendre l’expérience que vous proposez aux candidats, pensez-donc à prendre en compte l’intégralité des points de contact que celui-ci aura avec votre entreprise tout au long du process, qu’il s’agisse d’un passage sur le site internet, d’un entretien de recrutement… Ou simplement d’une phase d’attente entre plusieurs de ces étapes.

Et ensuite, au travail ! Quelles sont les caractéristiques d’une expérience de recrutement marquante ?

#1 : La condition sine qua non : être fonctionnelle

Oui, oui, vous avez bien lu. Avant même de viser l’expérience parfaite, il faut s’assurer que les bases sont là. Un site carrière défectueux, des annonces illisibles ou incompréhensibles, une adresse mail pour les candidatures spontanées qui n’est pas / plus consultée régulièrement… Il suffit parfois d’un détail pour que l’expérience s’arrête avant même d’avoir commencé.

Une fois l’audit de vos différents points de contact réalisé, pensez-donc à vérifier que les fondamentaux sont respectés ! Pour ça, une bonne méthode peut être de tenter vous-même de postuler via votre site carrière, ou de demander à un proche de se prêter à l’exercice afin de bénéficier de ses retours.

#2 : Une expérience cohérente

Comme on le mentionnait précédemment, le candidat qui intègre votre process de recrutement aura de nombreux points de contact avec votre entreprise. L’objectif, tout au long de ces points de contact, sera de lui permettre de se projeter au sein de son futur poste. Et il faut alors être vigilant à ne pas lui envoyer de signaux contradictoires !

Par exemple, mettons qu’une banque souhaite attirer des candidats en déployant une expérience de recrutement ultra-fun ; si la deuxième étape du processus est une journée d’assessment center totalement morose, de nombreux candidats auront la sensation d’avoir été trompés. Et dès lors, même si l’action initiale a généré son lot de CV, combien iront effectivement jusqu’au bout du processus ?

#3 : Une expérience fluide : je dis ce que je fais, je fais ce que je dis

Afin de permettre rapidement au candidat de prendre ses repères au sein de votre entreprise, il est central de lui donner des informations quant au processus de recrutement dans lequel il s’engage ! Il ne faut pas oublier que chacun a ses propres contraintes et engagements.

Combien de temps avant d’espérer pouvoir passer un premier entretien ? Avant d’espérer avoir une offre ? Combien d’entretiens va-t-il falloir passer ? Avec quel type de personnes, des RH ? Des opérationnels ? Des managers ? Le mieux son futur parcours apparaît précis et quadrillé, le plus vous permettez au candidat de visualiser le chemin qui mène au succès… et à l’obtention d’une offre d’emploi !

Notez bien que cet impératif n’est pas propre aux CDI : stagiaires et alternants, qui en général connaissent encore peu le monde du travail, ont également besoin de pouvoir se projeter avant de choisir de postuler !

#4 : Une expérience sincère : le mensonge est un vilain défaut

Bien évidemment, le candidat est encore extérieur à votre entreprise. Bien évidemment, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il sache tout de vous avant même son premier jour. En revanche, au cours de son processus de recrutement se modèlent certaines attentes, idées et espérances quant à son futur poste. Ces éléments seront le fruit de chaque contact qu’aura eu le candidat avec un recruteur, avec un futur collaborateur… Ces rencontres sont autant d’éléments permettant de sentir par avance la culture de l’entreprise.

Or, s’il existe un décalage trop important entre ces attentes et la réalité du poste, le candidat risque d’être profondément déçu de son expérience. Bien sûr, tout processus de recrutement implique de mettre en avant les forces de son entreprise, rarement ses faiblesses. Pour autant, sur-vendre ses qualités est un piètre choix stratégique, qui risque de se traduire par des départs anticipés et un fort taux de turn-over.

#5 : Une expérience agréable : objectif kiff’ !

Quelle est l’image du processus de recrutement pour la majorité des candidats ? Passer un costume et une chemise mal repassée, faire 1h30 de transport pour aller rencontrer un manager pressé qui expédiera l’entretien en 15 minutes, et passer ce temps à répondre à une salve de question du type “dans laquelle de nos valeurs vous retrouvez-vous le plus ?“.

Qui a un jour décidé que les processus de recrutement seraient un mauvais moment à passer ? Pourquoi ne pas en faire un moment agréable pour le candidat ?

Sans imaginer aller très loin, il est au moins possible d’assurer les bases en s’assurant que les interlocuteurs impliqués respectent quelques principes fondamentaux : ponctualité, politesse, respect… Le candidat est avant tout un être humain, alors souvenez-vous, lorsque vous étiez à sa place : comment auriez-vous souhaité être traité ?

#6 : Une expérience enrichissante : parce qu’on est aussi là pour apprendre

C’est peut être le point le plus souvent débattu : l’expérience de recrutement doit être utile au candidat, elle doit véritablement lui permettre de progresser. Et s’il n’est pas retenu pour un poste… Il pourra ainsi faire mieux la prochaine fois !

Alors oui, jusqu’ici, nous sommes tous d’accord. Et pourtant, combien de recruteurs répondent systématiquement aux candidatures qu’ils reçoivent ? Bien évidemment, c’est chronophage. Bien évidemment, c’est répétitif. Mais à l’heure où plus de 60% des candidats disent ne pas recevoir de réponses à leurs candidatures, parfois même après s’être déplacés pour un entretien, il est grand temps de changer l’image des recruteurs !

Pour ça, il existe des outils permettant de gagner énormément de temps. Par exemple, quelques templates bien rédigés et facilement personnalisables, un petit tour sur Chrome pour télécharger Gorgias, et le tour est joué !

#7 : Une expérience originale : la cerise sur le gâteau

Soyons clairs : l’originalité est loin d’être nécessaire dans tous les processus de recrutement. Si votre entreprise est déjà irréprochable sur chacun des points précédents, vous proposez certainement déjà une expérience de recrutement meilleure que l’immense majorité des entreprises sur le marché. Mais comment être sûr de garder une longueur d’avance ?

L’originalité, c’est l’innovation dans le processus de recrutement. C’est l’occasion de faire la différence, même dans un milieu concurrentiel. Annonces humoristiques truffées de références ? Parties de laser-game recruteurs VS candidats ? Soirées de recrutement au cinéma ? Session de recrutement express sans même se déplacer en organisant un jobdating en ligne ? (indice : ça se passe sur Seekube !)

Les moyens sont nombreux, et les candidats ne diront jamais non à un peu d’originalité ! Alors, n’hésitez pas à innover !

– – –

Merci d’avoir lu jusqu’ici ! Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Le milkshake du recrutement, notre newsletter bimensuelle dédiée au recrutement des jeunes, à l’expérience candidat et aux relations écoles ! Pour s’inscrire, c’est par ici. A bientôt !

One Reply to “Les 7 clés d’une expérience de recrutement marquante”

Comments are closed.