5 questions pièges

Consulte l’article mis à jour ici

Si tu as récemment passé des entretiens d’embauche, tu sais combien cela nécessite de préparation. Il y a des questions qui tombent souvent et auxquelles personne ne sait jamais quoi répondre. Et même si tu sais, tu ne sais pas comment t’y prendre.

La meilleure façon de préparer un entretien, c’est de s’entrainer ! S’entrainer avec un ami, devant un miroir, n’importe où.

Nous avons sélectionné ici 5 questions particulièrement délicates souvent posées en entretien.

(Tu n’as pas le temps de lire cet article? Pas de panique ! Voici un bref résumé juste pour toi 🙂 )

 

Voici nos conseils pour y répondre le plus adroitement possible.

1) Dis m’en un peu plus sur toi !

Sur cette question, prépare un pitch tout prêt sur toi. Un pitch qui montre que tu es fait pour ce boulot. Prépare une histoire illustrée par trois expériences passées, qui démontrent ensemble à quel point tu es le candidat parfait pour ce poste. Attention à ne pas te contredire par rapport à ce que tu as écris dans ton CV cependant.

Exemple:

Si on te demande d’en dire un peu plus sur toi, ce que ton interlocuteur veut savoir c’est en réalité

« qu’est ce qui, dans tes expériences passées, fait de toi aujourd’hui un candidat idéal ? »

Du coup, à toi de structurer ta réponse ainsi :

« Dans ma jeunesse, j’étais passionné pour (relier avec compétences requises). Je me suis donc décidé à suivre (études reliées aux compétences que tu viens d’évoquer) à (telle) université pour pouvoir travailler plus tard pour (nom de l’entreprise ou secteur). A l’université, j’étais le président de l’association (association en lien avec le secteur ou l’entreprise) où j’ai fait (telles missions). J’ai ensuite fait un stage chez (une entreprise du même secteur que l’entreprise) ou j’ai renforcé pour intérêt pour le secteur de (l’entreprise). Au final, mes expériences passées m’ont confirmé mon envie de rejoindre votre entreprise pour un stage /un emploi. »

2) Que connais-tu de la boîte ?

Prends le soin d’en apprendre un maximum sur l’entreprise pour laquelle tu vas passer un entretien. Passe du temps sur les pages du site de l’entreprise, utilise Google, Yahoo, Youtube pour accumuler le plus d’informations possibles (chiffre d’affaire, croissance, actualité et orientations stratégiques récentes). En plus, fais une petite analyse des principaux concurrents de l’entreprise et des principales tendances du secteur sur lequel elle opère. Jette un œil au CV et au LinkedIn de la/les personne(s) qui va (vont) te faire passer l’interview.

3) Pour quelles raisons veux-tu vraiment décrocher ce boulot ?

Cette question est assez proche de la question « dis m’en plus sur toi ». Tu dois montrer au recruteur ton intérêt pour la boîte, que tes compétences et tes expériences passées correspondent exactement aux exigences de ce poste et de l’entreprise, et que ce boulot s’inscrit dans le prolongement de tes ambitions professionnelles.

Exemple:

Du coup, si le recruteur te demande pourquoi tu veux vraiment ce boulot, tu peux répondre ainsi :

« La raison principale pour laquelle je suis candidat(e) est l’intérêt que je porte pour votre entreprise. J’ai beaucoup d’intérêt pour le consulting que vous réalisez pour des entreprises comme Altra en France, en particulier dans le secteur des énergies fossiles (montrer alors que tu disposes des compétences adaptées à ton exemple). L’opportunité de combiner mon expérience passée dans la vente avec du consulting a particulièrement éveillé mon intérêt pour ce poste. J’ai toujours souhaité rejoindre une agence de consulting spécialisée dans le secteur des énergies fossiles. Au cours de mon dernier stage (dans une entreprise concurrente de consulting), non avons effectué des missions de consulting pour Tottal. Cela a été l’occasion pour moi d’apprendre énormément sur le secteur et m’a décidé à orienter ma carrière dans ce domaine depuis. »

4) Quels sont tes points forts ?

Pour répondre à cette question, tu dois au moment de ta préparation réfléchir aux compétences que requiert ce poste en particulier. À partir de ça, adapte ta réponse. Est-ce que le poste nécessite d’être un génie des chiffres ou d’être au contact de clients tous les jours ? Détermine un à trois points forts que tu peux illustrer à l’aide d’expériences passées.

Exemple:

Supposons que le poste en question nécessite d’être au contact de clients tous les jours, de tenir à jour un fichier excel rigoureusement et de présenter ton travail sur des présentations de temps à autre. Voila les 3 points forts que tu pourrais alors mettre en avant

« Très bonne question ! Mes 3 principaux points forts (en donnant à l’impression à ton interlocuteur qu’il te faut encore quelques instants pour construire ta réponse)…

Je dirais que mon principal point fort, ce sont mes compétences relationnelles (cale une anecdote sur ton dernier stage où tu parlais à 15 clients par jour et apprenait à gérer les refus parfois).

Mon deuxième point fort est que je gère particulièrement bien les chiffres (trouve un exemple où tu racontes que tu étais le premier de la classe en cours de modelling sur MS Excel).

Enfin, mon troisième point fort est ma capacité à assimiler un grand nombre d’informations pour les synthétiser en quelques éléments simples (prépare une dernière petite anecdote où tu excellais dans tes présentations MS Powerpoint en moins de 10 minutes quand tu étais encore en école/à l’université). »

Ne néglige pas l’importance de toutes ces anecdotes qui illustrent tes points forts. Elles confortent le recruteur dans l’opinion positive qu’il a de toi et démontre ta capacité à argumenter !

5) Quels sont tes points faibles ?

Il est possible de répondre judicieusement à cette question. Pense à quelque chose où tu n’es pas particulièrement bon. Pense y rétrospectivement à tes dernières expériences. Par exemple, si tu as tendance à ne pas donner assez d’importance à la vision d’ensemble et que t’obsèdes sur les détails. Explique à ton interlocuteur comment tu as réussi à faire face et à dépasser cette fâcheuse habitude.

Exemple:

« Je dois dire qu’il m’arrive de porter trop d’importance à des détails. Durant mon dernier stage, je passais parfois trop de temps sur une tache parce qu’un détail en particulier m’obsédait et n’avais pas assez de temps pour gérer correctement le reste. Du coup, j’ai décidé de suivre « la règle du 80-20 et de me concentrer sur les tâches en fonction de leur importance. Désormais, lorsque j’ai une grande quantité de taches à gérer, je les catégorise selon leur importance et leur impact. Cela me permet de travailler beaucoup plus efficacement ! »

Maintenant il est temps de te décrocher un stage ou un CDI de rêve. Jette un coup d’œil aux entreprises partenaires de nos forums.

Et toi? Tu as d’autres techniques pour répondrez à ces questions qu’on a tous entendu une fois ? Laisse nous un commentaire et raconte.

 

PS : Si tu as aimé cet article, tu aimeras surement 20 changements à apporter à ton CV, en moins de 10 minutes et Top 15 des questions insolites posées en entretien

[sdm_download id=”1373″ fancy=”1″ new_window=”1″]

Abonnez-vous à la Newsletter Seekube

Rejoignez plus de 8 000 professionnels des RH qui reçoivent la Newsletter !

Merci !

Close