L_avenir_des_metiers_quels_metiers

 « L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare » — Maurice Blondel

“Nouveaux” métiers…

Comme l’indique l’Apec, il faut s’attendre à très peu de créations de métiers « ex-nihilo ». En effet, les métiers que nous allons évoquer le 19 mai lors des conférences de la journée « Préparons la France aux métiers de demain » relèvent davantage de la transformation et de la dilution de compétences que de la création pure. Pour les mêmes raisons, peu de métiers disparaissent réellement du marché de l’emploi. Cependant, des métiers liés à la gestion de projet, à l’IT ou aux achats par exemple vont voir leurs compétences se diluer pour créer d’autres métiers qualifiés. Une grande porosité caractérise donc ces métiers émergents que nous appelons « métiers de demain »

Les métiers de demain émergent de plusieurs tendances qui façonnent nos sociétés occidentales : la mondialisation des échanges, l’essor du numérique et de l’automatisation des tâches et des services ou encore la « silver economy », pour n’en citer que quelques-unes.

Plusieurs enjeux se dégagent donc :

  • En tant qu’entreprise, comment puis-je appréhender au mieux l’évolution des métiers ?
  • En tant qu’école ou université, comment préparer au mieux mes étudiants au marché de l’emploi de demain ?

A quels besoins répondent ces nouveaux métiers ?

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les entreprises émettent un besoin grandissant de se différencier de leurs concurrentes. C’est à cette demande que répondent les nouveaux métiers liés au développement de la marque et au big data. En effet, les entreprises se doivent aujourd’hui non seulement de connaître parfaitement leur audience, mais aussi de s’adresser à elle de manière personnalisée.

De plus, une grande partie des nouveaux métiers sera liée au développement durable, au respect des normes européennes en termes de sécurité, santé et respect de l’environnement et à la gestion des risques menaçant l’entreprise. En effet, les nouvelles habitudes de consommation, l’exigence de sécurité et la judiciarisation de la société requièrent de nouveaux professionnels aux compétences à la fois techniques et législatives.

Enfin, la profusion des données conduit à l’essor des métiers de la dématérialisation, de l’optimisation et de la mutualisation des données et des processus. Les grands groupes multinationaux cherchent à optimiser chaque étape de la chaîne de valeur, qu’il s’agisse de la logistique, de la gestion des ressources humaines ou des finances.

Abonnez-vous à la Newsletter Seekube

Rejoignez plus de 8 000 professionnels des RH qui reçoivent la Newsletter !

Merci !

Written by

Alex

Ce blog vous livrera toutes les clés pour mieux comprendre le recrutement des jeunes, l'expérience candidat et les relations écoles. Bonne lecture !

Pour me contacter : alexandre.courbin@seekube.com