5 raisons de se lancer dans le M-Recrutement

Le recrutement mobile, qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement la création d’une application ou d’un site internet adapté aux mobiles pour permettre aux candidats de postuler directement sur leurs téléphones. On en parlait en 2012, et même si ce nouveau mode de recrutement faisait rêver les entreprises, force est de constater qu’en 2014, deux ans plus tard, 73% des entreprises n’avaient pas mis en place de sites carrières mobiles.
Mais plus les années passent, plus le mobile prends un rôle central dans nos vies.

Voici donc 4 raisons de se lancer une bonne fois pour toutes dans le m-recrutement !

1- C’est un marché à très fort potentiel

Comme dit précédemment, nous sommes tous devenus accros à nos téléphones. Par ailleurs, en 2015, une étude de Cisco estimait que le trafic mondial des données mobiles sera multiplié par 11 d’ici 2018 et générera 51% du trafic global.
De plus, 45,7 millions de français sont les utilisateurs principaux d’un téléphone mobile et 49,7% des français se connectent à Internet grâce à leurs smartphones. Et ce chiffre augmente tous les jours : Tandis que l’utilisation des ordinateurs fixes régresse de plus en plus, ces derniers sont remplacés par les smartphones.
Qui n’a jamais sorti son téléphone quand il s’ennuyait ? Et si cette fois-ci, c’était pour aller sur votre site ? Ça peut laisser songeur !

 


2- Augmenter la notoriété de sa marque employeur

On vous en parlait ici avec nos trois raisons d’investir dans votre marque employeur, mais cette problématique reste omniprésente.
Mais en quoi la création d’une application peut-elle influencer sur votre marque employeur ? C’est simple : Ne concevez pas une application ou un site mobile avec uniquement vos annonces. Le renforcement de votre marque employeur se jouera surtout par les contenus annexes que vous mettrez en place dans votre application. L’entreprise de téléphone Orange l’a bien compris lors du lancement de leur application « Orange Job » : En plus d’avoir accès aux offres, créations d’alertes et enregistrement de recherches, la marque a également investi dans un flux qui permet au candidat de recevoir des actualités du domaine du recrutement et des carrières.
De son côté, BNP Paribas a vu la chose sous un autre angle : Il est impossible de trouver une offre d’emploi sur leur application « Dr. Job », mais uniquement des conseils pour les entretiens de recrutement, des questions, quizzs, astuces, un agenda, etc. : Tout a été pensé pour préparer le candidat, qui va du coup revenir machinalement sur le site du groupe.

 

L'application Dr.Job de BNP Paribas

 

3-  Toucher la génération Z

Recruter des jeunes de la génération Z, c’est pour toutes les entreprises un réel challenge (pour plus de conseils sur cette démarche, c’est ici)
Cette génération qui a grandi avec un ordinateur dans la main est en train de révolutionner le fonctionnement des entreprises, qui se sont rendues compte de l’importance du digital. Pour rappel, les 15-24 ans français représentent 7,3 millions de personnes, soit 12% de la population. 12% qui vivent au rythme de leurs téléphones et tablettes.
Dans une interview de Focus RH en fin décembre 2011, le responsable du développement France de Potentialpark, Antoine Lhomost, déclarait que :
« L’étude montre que 19 % des étudiants et jeunes diplômés utilisent déjà leur Smartphone dans une optique carrière. Quand on les interroge sur les usages qui les intéressent en priorité, 57 % des sondés se disent prêts à chercher des offres sur les sites de recrutement des entreprises ou sur les jobboards, 51 % étant plus sensibles à la dimension job alerte. A l’image des réseaux sociaux professionnels il y a deux ou trois ans, les entreprises devront donc de plus en plus compter avec le mobile pour le développement de leur marque employeur, de leur communication de recrutement et de leur recrutement tout court. »
Pour les toucher, un seul moyen : S’adapter à leur univers et passer sur les canaux de communications et de distribution de ces derniers.


4- Ne pas louper le tournant

Dans toute industrie, ce qui peut causer la chute d’une entreprise est son absence d’innovation ou de réactivité lors d’une nouvelle tendance. On en a eu l’exemple il y a quelques années avec Nokia et les smartphones : L’entreprise n’a pas investi dans cette nouvelle technologies et en a subi les conséquences. Au niveau du recrutement, la situation est moins dramatique, mais il est tout de même bon de constater que de plus en plus d’entreprises se lancent dans ce challenge et manquer ce coche pourrait avoir quelques externalités négatives.
Carrefour a été le premier groupe à se lancer dans cette aventure : En octobre 2013, ils mettaient en place leur site mobile qui leur permettait de postuler directement en ligne. Entre cette date et janvier 2014, ce ne sont pas moins de 62 000 personnes qui sont venus visiter leur application et 3800 candidatures ont étés envoyés, avec un taux d’uniquement 15% de candidatures incomplètes.

Aujourd’hui, le nombre d’entreprises mettant cette technique au coeur de leur stratégie est croissant: Linkedin a récemment fait parler avec leur application, à l’instar de Viadéo ou encore de l’Armée de Terre

Le mouvement ne fait que commencer, jetez-vous y dès maintenant !

Abonnez-vous à la Newsletter Seekube

Rejoignez plus de 8 000 professionnels des RH qui reçoivent la Newsletter !

Merci !

Close