Parce que travailler dans une start-up, c’est un peu plus que le droit de porter des baskets au bureau et de jouer au ping-pong à midi, nous avons décidé de revenir aux origines de “l’esprit start-up”.

Liberté, aventure, responsabilité, rigueur, rapidité, découvrez ce qui se cache derrière la création d’entreprise à l’ère du digital.

10487273_10154304671910117_5038475831618151005_n


Bouleverser les codes

Le terme “start-up” désigne une entreprise qui vient d’être créée et qui a généralement un fort potentiel de croissance. Cette expression se popularise dès la fin des années 1990, et les start-ups font aujourd’hui l’objet d’un véritable engouement.

Ce qui fascine, au moins autant que les idées géniales de leurs créateurs, c’est le nouvel idéal qu’elles véhiculent et qu’elles ont construit autour d’un mot: flexibilité.  Flexibilité et renversement des codes établis: c’est là que réside le secret de ces entreprises florissantes. Les start-ups inventent quotidiennement des nouvelles façon de travailler. Chacune à sa façon, mais un nouvel idéal-type émerge, basé sur : le défi, l’aventure, et la récréation. La hiérarchie n’a plus de raison d’être, la prise d’initiative est ultra-valorisée, chaque salarié apporte son expérience et ses idées. Convivialité et liberté sont les mots d’ordre.

C’est ainsi que les startups ont commencé à tester de nouvelles méthodes de travail, chacune propres à la culture de l’entreprise en question, mais qui ont pour point en commun d’éliminer au maximum les facteurs de stress et de libérer la créativité des employés.

Des exemples de ces nouvelles façons de travailler sont désormais bien connus: chez Google, des navettes et des repas de qualité et gratuits sont mis à disposition des employés, qui peuvent même emmener leurs chiens au bureau et aller faire du sport entre deux réunions ! Outre ces avantages matériels, chez Google, on applique la règle du 80/20: 80% de son temps consacré aux activités professionnelles “classiques” puis 20% à des projets divertissants utiles à l’entreprise.

Il en va de même chez Facebook, où le salles de repos sont équipées d’instruments de musique et de consoles de jeux. Le loisir y occupe d’ailleurs une place particulière puisqu’on y trouve des tables de ping-pong, des terrains de basket, un échiquier géant… Les hackatons font également légion, tout comme les conférences d’intervenants extérieurs, censés inspirer les employés.

bureaux-facebook-californie-6google-vous-invite-a-decouvrir-ses-bureaux-super-creatifs-a-tel-aviv27

 

 

 

 

 

Libérer la créativité

Car le propre de la vie en start-up est aussi (et surtout) le processus créatif continu, tant en terme de procédé, que d’organisation ou de produit. Afin de faire évoluer l’entreprise le plus rapidement possible, les équipes se doivent de trouver d’optimiser leurs journées de travail pour allier efficience et efficacité. Fixation d’objectifs précis, management horizontal, chacun doit assumer pleinement les responsabilités qui lui incombent, au risque de déséquilibrer l’organisation d’une entreprise où les effectifs sont au départ très réduits.

Liberté, flexibilité, autonomie, prise d’initiative, travail en équipe, divertissement sont les valeurs quotidiennes de la vie en start-up. Alors oui, cela ne suppose pas de venir en costard cravate tous les matins. Pour autant, la rigueur et l’implication dans le travail n’en sont pas moins grandes… Voire même parfois plus 😉

  • Sources:

http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/avantages-des-salaries-chezgoogle/80-20.shtml

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/pourquoi-il-fait-si-bon-travailler-chez-facebook_1340563.html#G5WJJpVgPKH5l6sf.99

Abonnez-vous à la Newsletter Seekube

Rejoignez plus de 8 000 professionnels des RH qui reçoivent la Newsletter !

Merci !

Written by

Alex

Ce blog vous livrera toutes les clés pour mieux comprendre le recrutement des jeunes, l'expérience candidat et les relations écoles. Bonne lecture !

Pour me contacter : alexandre.courbin@seekube.com