Campus Management : 12 idées pour construire des relations durables avec vos écoles cibles

Vous déployez une stratégie de campus management, et vous avez identifié une liste d’écoles et d’universités dans lesquelles recruter des stagiaires, des alternants et des jeunes diplômés. Il s’agit maintenant de mettre en place un partenariat. Mais comment construire un partenariat durable ? Quels moyens sont nécessaires ? Et comment s’assurer de l’efficacité de ses actions auprès des étudiants ? Une série d’initiatives simples vous permet de mettre en place des relations écoles durables et efficaces.

Vous avez identifié des écoles avec lesquelles vous souhaitez travailler, et il est désormais temps de bâtir un partenariat avec elles. Comme vous concentrez vos actions sur un nombre restreint de cibles, vous avez besoin de mettre en place des actions qui vont aboutir à des résultats concrets, notamment en termes de recrutement.

Une stratégie de relations-écoles efficace peut mettre trois à cinq ans pour démontrer son succès, et votre objectif est donc de construire un partenariat durable. De plus, certaines écoles sont sélectives sur le choix de leurs partenaires, et il est d’autant plus nécessaire de leur démontrer que votre partenariat ensemble permet des bénéfices réciproques.

Alors, comment devenir un partenaire privilégié de vos écoles cibles ? Comment s’assurer que le partenariat que vous construisez est solide ?

Deux solutions s’offrent à vous : devenir le chouchou de l’administration… Ou celui de ses étudiants ! Si les étudiants vous plébiscitent, alors les relations entreprises feront de même.

Solution #1 : Séduire l’administration

C’est souvent sur ce volet que se concentrent la plupart des entreprises. En effet, il s’agira la plupart du temps de vos interlocuteurs directs : département des relations entreprises, corps professoral, etc. Comment vos actions peuvent-elles rendre leur vie plus facile, et les aider à atteindre leurs objectifs ?

La mise en place d’un partenariat financier

Selon le degré de structuration des écoles, des offres de partenariat plus ou moins approfondies peuvent être proposées aux entreprises. Ces packages sont ceux pour lesquels vous aurez le moins de marge de manoeuvre, car l’école, consciente de la valeur de ses étudiants, peut se permettre de refuser des partenaires. Ce modèle reposant sur la mise en concurrence entre entreprises pour attirer les meilleurs talents vous permet néanmoins de bénéficier d’un service tout-en-un, tandis que l’école pourra utiliser ces fonds pour son développement. L’échange est donc gagnant-gagnant, mais demeure souvent réservé aux grandes structures disposant de moyens importants.

Le financement d’une chaire de recherche

Contrairement aux Etats-Unis, le monde de la recherche en France apparaît souvent comme assez isolé par rapport aux entreprises. Pourquoi ne pas utiliser une partie de vos moyens pour promouvoir la recherche autour d’une thématique qui vous est chère, tout en développant votre image d’entreprise innovante ? C’est un bon moyen d’être présent dans toutes les communications liées à la chaire et d’être très régulièrement cité dans les masters qui dépendent de celle-ci.

Vous rapprocher des professeurs

Au même titre que le financement d’une chaire, une option moins onéreuse est également d’échanger avec les professeurs de l’école, notamment si leur champ d’expertise est proche de l’activité quotidienne de votre entreprise. C’est à la fois un bon moyen d’échanger sur vos pratiques et de recevoir les conseils d’un expert académique, tout en nouant une relation humaine de qualité avec ces acteurs influents.

Au fil du temps, vous pourrez par exemple aider leurs étudiants à trouver un terrain de recherche intéressant au sein de votre entreprise, tandis qu’eux pourront relayer vos offres d’emploi ou vous mettre en relation avec leurs élèves les plus prometteurs si vous avez une offre à pourvoir. Il ne faut jamais négliger les relations humaines !

Participer aux jurys de mémoire ou d’admission

Peu onéreux par nature, ces partenariats ont l’avantage de rendre un fier service aux écoles, qui recherchent chaque année des volontaires parmi leurs partenaires et anciens élèves pour animer ces moments-clés dans la vie des étudiants. C’est le moment rêvé pour faire intervenir des opérationnels ou des alumni qui se trouvent dans vos rangs, qui pourront en profiter pour parler de votre entreprise, pour repérer les candidats les plus prometteurs et pour récupérer leurs coordonnées.

Verser la taxe d’apprentissage à l’école

Last but not least, la dernière manière de nouer un partenariat durable avec l’école passe par le versement de la taxe d’apprentissage. Payée par quasiment toutes les entreprises afin de financer la formation en France, cette taxe est une source de revenu non-négligeable pour les écoles. De même qu’avec le partenariat financier, ce coup de pouce financier que vous leur apportez peut vous apporter de nombreuses faveurs de l’administration en échange. De nouveau, c’est gagnant-gagnant !

Solution #2 : Séduire les étudiants

Les solutions qui suivent sont fréquemment moins onéreuses que celles citées en première partie ; en revanche, ne négligez pas leur coût en termes de temps, notamment si vous souhaitez mobiliser des opérationnels !

L’objectif est ici de marquer les étudiants, en leur proposant de vous découvrir de manière indirecte. Si votre entreprise leur plaît ou si vous leur apportez des éléments utiles pour la suite de leurs études ou de leur carrière, vous en serez récompensés : le bouche-à-oreille est très présent dans le milieu confiné des écoles, et avec un peu de patience, il vous permettra de décupler l’efficacité de vos actions !

Faire intervenir des opérationnels pour animer des cours

Qu’il s’agisse ou non d’anciens de l’école, vos opérationnels ont énormément à apporter aux étudiants, souvent en dispensant des cours ou interventions très concrètes et bien illustrées. De plus, l’enseignement est une activité passionnante, souvent à même de motiver des opérationnels prêts à investir quelques heures de leur temps pour aller à la rencontre des jeunes. N’hésitez pas à proposer ce type d’initiative de manière spontanée, en mettant en avant votre expertise : vous serez très bien accueilli !

Organiser des conférences au sein de l’école

Sur le même modèle qu’un cours déployé de manière régulière sur un semestre ou une année, un investissement plus léger peut consister à organiser une intervention ponctuelle face à l’ensemble d’une classe ou d’une promotion. C’est l’occasion de monter le projet en commun avec une association étudiante spécialisée : celles-ci recherchent souvent des intervenants intéressants, prêts à venir animer la vie de l’école le temps d’un déjeuner ou d’une soirée. Vous pouvez également impliquer vos relations professionnelles, par exemple en proposant un format de type table ronde, débat, joute oratoire…

Mobiliser des alumni

Dans les écoles où la taille des promotions est limitée, faire intervenir des anciens est souvent un bon moyen pour les nouveaux étudiants d’en apprendre plus sur la suite de leur scolarité, les recherches de stage ou d’alternance, l’insertion dans le monde du travail…

Si vous avez des anciens d’une école dans vos rangs, pourquoi pas leur proposer de retourner pour quelques heures à l’école ? Ils témoigneront sur leur parcours et leur expérience, et pourront en profiter pour parler de vous et de vos opportunités, du processus de recrutement, etc. Si de telles initiatives sont déjà mises en place, vous pouvez également vous concerter directement avec les opérationnels pour leur proposer de glisser quelques mots sur l’entreprise à l’occasion de leur prochaine intervention.

Organiser des visites de l’entreprise

Que vous soyez une entreprise du secteur industriel, une agence de pub ou un grand nom du conseil, ouvrir vos portes à de potentiels futurs candidats leur permet de se projeter dans votre environnement de travail, de mieux comprendre votre activité, et de démystifier le monde professionnel !

Mettre en place un challenge à destination des étudiants

Cas pratique à traiter en groupe sur plusieurs semaines, concours d’innovation avec récompense à la clé, problématique business à traiter s’achevant par une présentation devant un jury… Organiser un concours lié à un enjeu rencontré par votre entreprise vous permet avant tout de mobiliser des esprits créatifs et sans préjugés pour répondre à l’une de vos problématiques… Mais aussi de repérer les meilleurs candidats qui pourraient travailler avec vous ! Et, au-delà du dossier académique ou des expériences préalables, le meilleur moyen de repérer un bon collaborateur est d’observer comment il travaille au quotidien !

Créer des contenus utiles aux étudiants

Un autre canal, qui a l’avantage de pouvoir être exploité à grande échelle sans nécessiter énormément de ressources, est de proposer un contenu utile aux étudiants, en échange de leurs simples coordonnées par exemple. Très exploité en marketing, ce système permet de faire progressivement rentrer les étudiants dans votre univers, et de récupérer des coordonnées afin de leur transmettre à la fois des contenus qui leur seront utiles… et des informations sur votre entreprise et ses offres !

Par exemple, on peut envisager un « guide en 10 étapes pour faire un CV parfait« , un « kit de conseil pour trouver son premier stage« , etc.

Offrir une expérience mémorable lors de chaque rencontre

Que ce soit lors du forum de l’école, d’une intervention en amphi ou en toute autre occasion, n’oubliez pas que chaque rencontre avec un étudiant lui donne un aperçu sur votre entreprise et sa culture. Il est important que chaque rencontre soit mémorable pour les étudiants, et ce, dans le bon sens !

Est-ce que votre discours est assez simple ? Est-ce que vous parlez uniquement de vous, ou est-ce que vous vous intéressez réellement à votre interlocuteur ? Est-ce que vous récoltez des CV de manière impersonnelle, ou est-ce que vous faites un petit pas de plus pour rendre ce moment agréable ? Est-ce que les candidats s’amusent sur votre stand ? Est-ce que vous vous rappellerez de leur prénom dans 10 minutes ? Tous ces petits éléments demandent des efforts supplémentaires, mais rapidement, vous en verrez les résultats !

En conclusion, rappelez-vous qu’établir un partenariat avec une école est facile ; mais le faire durer dans le temps oblige à s’investir, autant en faveur de l’école que de ses étudiants ! La bonne nouvelle, c’est que tous ces investissements ne sont pas financiers. Faites don de votre temps, de votre expertise ou de vos idées… Et avant longtemps, vous verrez le nombre de candidats qui postulent et qui parlent de vous augmenter, augmenter, augmenter !

– – –

Merci d’avoir lu jusqu’ici ! Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Le milkshake du recrutement, notre newsletter bimensuelle dédiée au recrutement des jeunes, à l’expérience candidat et aux relations écoles ! Pour s’inscrire, c’est par ici. A bientôt !